“Reine Crocodile” by Charles Habib-Drouot

Neon Rouge Productions / 2018 / Short movie

Synopsis :

Une nuit d’hiver. Adjilé, mystérieux immigré béninois, parcourt avec angoisse les rues de Bruxelles, jusqu’à parvenir dans le Quartier Rouge. Derrière une des vitrines, il remarque Rayna, une prostituée bulgare, aussi blanche que lui est noir.

Adjilé couche avec Rayna, mais la passe ne se déroule pas comme prévu. Le coït se transforme en expérience mystique, et procure à Rayna des émotions ainsi qu’un orgasme inouïs. Adjilé meurt subitement après cette expérience intense, ne laissant derrière lui qu’un étrange collier en forme de crocodile.

Rayna visite une boutique de masques africains, pour en savoir plus sur ce collier. Un vieux marchand, qui la prend pour un homme, lui donne quelques informations sur le collier crocodile et la religion vaudou d’Adjilé.

Rayna essaie de continuer à travailler, mais le cœur n’y est plus. Tour à tour agressive et mélancolique, frappée de visions où apparait Adjilé, elle déconcerte ses amies et collègues : Irina, une autre prostituée, et Yana, la vieille patronne du « carré ». Est-elle amoureuse ? Envoûtée ? Déprimée ? Elle ne comprend pas. Irina essaie de la comprendre, Yana de la remettre au travail, mais rien n’y fait.

Après un rêve où la religion orthodoxe, et ses amis bulgares, semblent l’abandonner, Rayna n’en peut plus. Elle quitte sa « famille » bulgare, et parcourt la ville, semblant voir le monde avec de nouveaux yeux. Irina la retrouve, résolue à ne pas perdre son amie et collègue, et à l’empêcher de se faire rattraper par ses créanciers, mais Rayna insiste. Elles se font des adieux émus.

Rayna s’enfonce alors dans Matonge, le quartier africain de la ville. Un vieillard vient enfin lui parler en fon (langue du Bénin) et l’amène dans un bar plein d’Africains. Là, Rayna monte sur scène, explique qu’Adjilé est content de revenir parmi eux. Elle commence alors à chanter : un déchirant chant bulgare, a cappella, bientôt repris, accompagné, porté, par tous les clients du bar.

Intention du réalisateur :

Reine Crocodile brasse des thèmes universels (le changement de vie, la mort, les rapports du corps et de l’esprit) dans un univers très particulier : le Quartier Rouge de Bruxelles, où des femmes se prostituent derrière des vitrines.